Matthieu Alexandre photographe

Photographe reporter depuis 1997,
titulaire de la carte de presse depuis 2003,
photojournaliste (AFP, Associated Press) de 2010 à 2018,
membre de la Scam et de la SAIF.
Mes photos sont distribuées par les agences
Associated Press, Agence France Presse et Getty images
et sont publiées dans la presse internationale
(Le Monde, The New York Times, The Washington Post, The Wall Street Journal, Newsweek, The Guardian, El Pais, Globo...)


Parution de La Farce des Hommes-Foudre, dédicace au Président de la République (Palais de l'Elysée, Paris, 14 septembre 2018)
  Photo : ©Philippe Servent / Présidence de la République

 

Je réalise mes premières photos à l'âge de 15 ans dans le Grand Nord Canadien, en suivant la première édition du Raid Harricana au Quebec (cf. Blog). Je développe alors une double passion pour la photographie et pour le Grand Nord.
Je consacre mes études d'éthnologie à l'étude des peuples du Grand Nord (La symbolique du masque chez les Yupik de Kodiak sous la direction de Michèle Thérrien-INALCO, 1997).
 

A bord du voilier polaire Vagabond
(King William Island, Nunavut, Canada, Aout 2003)
69°00′N 97°30′W


Après un stage à l'agence RAPHO je commence à travailler comme photographe reporter. Mes photos sont diffusées par l'agence Sygma et publiées sur 6 pages dans La Vie (Emmaüs a 50 ans, Sept. 1999) et exposées au Festival du Scoop et du Photojournalisme  (Angers,1999).

Je n'aurai de cesse de vouloir repartir dans le Grand Nord, ce que je fais en 2003 en embarquant à bord du voilier polaire Français Vagabond pour une navigation dans les eaux de l'océan arctique au Nunavut sur une partie du célèbre Passage du Nord-Ouest, en commande pour le Figaro magazine (cf. Presse).

Au titre de mes reportages magazines, je compte deux autres "navigations" : j'embarque en 2001 à bord du navire de la marine Mexicaine Le Cuauhtemoc (cf. Blog) pour participer à la Cutty Sark Tall Ship Race qui m'emmène jusque dans les fjords de Norvège à la limite du cerle polaire arctique pour trois semaines de navigation en commande pour le magazine VSD. Peu de temps avant cela, j'ai été invité à bord du OS Mercator, trois-mâts de la marine Belge à bord duquel mon grand-père, médecin de bord, avait photographié les mêmes gestes cinquante ans plus tôt (cf. Blog).


  

 

Très rapidement, mon travail documentaire (cf. Documentaires) s'oriente vers le reportage social et plus particulièrement vers les thématiques de l'exclusion et de l'exil:
- Workless Hopeful Workers, une série de reportages sur l'oeuvre de l'abbé Pierre au travers des communautés Emmaüs à travers le Monde menée de 1997 à 2007 a notamment été exposé au Festival du scoop et du journalisme à Angers en 1999 et selectionné à Visa pour l'image à Perpignan en 2004.
- Iraqi refugees in the Middle East, une série de portraits réalisés au Liban et en Syrie en 2009 a été récompensé du 1er Prix du Reportage Ars Imago (Rome, Italie) et sélectionné à la 1ère édition de The Anthropographia Award for Photography and Human Rights (Montréal, Québec) et exposé à New York, Montréal, Genève et Rome en 2010 ainsi qu'au musée de Chicoutimi dans le Grand Nord Canadien.
- Boxing, a lesson of life, un sujet sur un jeune autiste qui, contre toute attente, pratique la savate-boxe française. J'ai suivi Camerone dans son quotidien, à l'école, à la maison tout comme à ses cours de boxe sur plusieurs année (2013-2019), de l'âge de 7 ans à l'âge de 13 ans. L'autisme est une autre forme d'exclusion sociale. Un reportage Grand Format avec Marjolaine Edouard à découvrir sur la page de l'EMI-CFD : https://spark.adobe.com/page/bt4aSt5Fpa1O0/
 

     
 

J'ai à cœur de répondre, ou tout du moins de questionner et de documenter la manière dont les Hommes vivent, s'organisent, organisent et pensent le monde qui les entoure, voir la manière dont ils le rêvent (cf. Les Arbres de fées et Voyage(s), essai photographique). Cette problématique, que je formulerais en empruntant les vers de Louis Aragon "Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?", est celle qui m'occupe depuis mes études d'éthnologie et d'anthropologie, je tente aujourd'hui d'y répondre par le biais de l'écriture photographique et de l'écriture de nouvelles et de romans graphiques. Outre mes reportages d'actualité, magazines ou humanitaires, j'oriente de plus en plus mon travail documentaire sur la relation de l'homme à son environnement.


Depuis 1997, je pars en reportage pour différentes ONG (Médecins du Monde, Le Secours Catholique, Caritas Internationalis...) sur des terrains d'urgence. A ce titre, j'ai documenté la crise au Sud Soudan en 2017, dans l'Est de l'Ukraine en 2015 et en Centrafrique en 2013 et 2014, les flux de migrants en Grèce et en Macédoine en 2015, au Liban en 2014 et en Syrie en 2009, le seïsme au Népal en 2015 ou encore la situation en RD-Congo en 2006 et dans la région du Pool au Congo-Brazzaville en 2005, la sécheresse au Niger en 2007, la lutte contre le VIH-Sida au Rwanda en 2006, la crise de l'eau au Bénin en 2007, les programmes d'émancipation des femmes en Inde et au Népal en 2004, les pharmacies ou les cliniques mobiles dans le nord de l'Irak en 2004 et dans la province du Ghor en Afghanistan en 2003.


       


Photographe pour l'Agence France Presse (AFP) au bureau de Paris, j'ai couvert les attentats contre la rédaction de Charlie Hebdo, au supermarché Hypercacher, au Stade de France en 2015 (où je couvrais le match France-Allemagne le soir du 13 novembre), à Magnanville et à Saint-Etienne du Rouvray en 2016 ainsi que la visite de Benjamin Netanyahu à Paris, l'annonce de la démission d'Emmanuel Macron de Bercy et la mise en examen de Benzema, en plus de l'actualité courante. Pour Associated Press (AP), j'ai couvert la visite de François Fillon au salon de l'agriculture le jour de l'annonce de sa mise en examen, les attentats sur le parvis de Notre-Dame de Paris et sur les Champs-Elysées en 2017, les visites d'Angela Merkel et de Donald Trump à Paris.
 

       



En 2017, je publie deux romans, au format nouvelle. Deux fictions inspirées de mes reportages en Moldavie et en Irlande du Nord. (cf. Livres)
Egalement inspiré de mes reportages au Népal, La Farce des Hommes-Foudre, une bande-dessinée basée sur des faits réels, parait le 29 aout 2018 chez Casterman... Dessins de Loic Verdier et couleurs de Nicolas Vilet. La Farce des Hommes-Foudre s'est vu décerner un "Coup de Coeur" de la FNAC (Noël 2018) et a reçu le Prix du meilleur scénario au Festival BD de Moulins (Festi'BD 2019).


Séance de dédicace de La Farce des Hommes-Foudre à la librairie Les Lettres du Temps
(Paris, le 22 septembre 2018)


3 dates :
10 mars 1959 : soulèvement des tibétains dans les rues de Lhassa.
10 mars 1974 : jour de ma naissance à Paris.
10 mars 2019 : La Farce des hommes foudre se voit décerner le Prix du meilleur scénario au Festival de bande-dessinée de Moulins.

 La vie est pleine de surprises !
 

Depuis 2019, je renoue avec l'écriture scénaristique et la réalisation de films après avoir écrit un projet de film documentaire Refaire le Monde, l'oeuvre de l'abbé Pierre (90 minutes, JL Prod, 2006) et tourné au Bénin L'Eau, dernier combat de l'Abbé Pierre (52 minutes, JL Prod, 2007) avec le réalisateur Jacques Laîné (Ushuaïa, Okavango...).
Je co-fonde inTerreviews avec Marjolaine Edouard et nous écrivons et réalisons des films documentaires (2x52 mn en cours d'écriture en Afrique du Sud et dans le Grand Nord Canadien). 
A suivre...  
 

Expositions & projections photographiques :
2019, (coll.) 20 ans de la SAIF (Paris, France)
2018, (coll.) Palais de l'Elysée (Paris, France)
2016, Assemblée Nationale (Paris, France)
2015, Senat (Paris, France)
2015, (coll.) ExpoMilano (Milan, Italie)
2014, Expo Secours Catholique (Lourdes, France) Une exposition produite par le Secours Catholique
2010, (coll.) Photo Festival de New York (NYC, USA)
2010, (coll.) Zoom Photo Festival Saguenay (Musée de La Pulperie, Chicoutimi, Québec)
2010, (coll.) Rencontres Internationales de la Photographie en Gaspésie (Paspébiac, Québec)
2010, (coll.) Festival du Film des Droits Humains (Genève, Suisse)
2010, (coll.) Anthropographia Awards-World Press Photo (Montréal, Québec)
2010, (coll.) FotoGrafia Festival (MACRO-Musée d'Art Contemporain de la ville de Rome, Rome, Italie)
2009, (coll.) Dorothy Gallery (Paris, France)
2009, Festival International du Film d'Aventures (Dijon, France)
2007, Tour siège EDF (La Défense, France) Une exposition produite par l'agence Awak'It
2001, Objectif Bastille (Paris, France) Avec la participation du Laboratoire Negatif +
2000, Alter Eco (Paris, France)
1999, Festival International du Scoop et du Photojournalisme (Angers, France)
1999, Forum des Solidarités Nord/Sud (Agen, France) Avec la participation du Laboratoire Negatif +
1999, Espace Bourdon, Mairie de Paris (Paris, France) Avec la participation du Laboratoire Negatif +
1999, FNAC (Mulhouse, France) Avec la participation du labo photo FNAC
1999, FNAC (Colmar, France) Avec la participation du labo photo FNAC
1999, FNAC (Strasbourg, France) Avec la participation du labo photo FNAC
1998, FNAC (Avignon, France) Avec la participation du labo photo FNAC
1998, Siege d'Aide & Action (Paris, France)
1998, Galerie L'Astrolabe (Paris, France)
1998, Hotel de ville (Mantes-la-Jolie, France)
1997, (coll.) Festival Photo Bis (Paris, France)
1997, Espace ALJAD (Paris, France)
1996, Le verre à pied (Paris, France)
1996, Espace ALJAD (Paris, France)
1992, Espace Dunois, Mairie de Paris (Paris, France)

Bibliographie (cf. Livres)
South Africa, textes de Marjolaine Edouard, Ed. Through The Eye, 2018
La Farce des Hommes-Foudre, dessin de Loic Verdier, Ed. Casterman, 2018 - "Coup de Coeur" de la FNAC (2018) - Prix du meilleur scénario au Festival BD de Moulins (2019) 
Back, un regard tourné vers le dos,  Ed. Through The Eye, 2018
Les Arbres de fées, Ed. Edilivre, 2017
Fleur de Pâques, Ed. Edilivre, 2017
Boxing, a lesson of life, Ed. Through The Eye, 2015
Voyage(s), essai photographique, Ed. Through The Eye, 2012


         

Photographies parues dans les ouvrages suivants :
Éric Brossier et France Pinczon du Sel, Circumpolaris, Ed. Glénat, 2007 - Prix de l'Académie de Marine (2008)
Lionel Poilâne, Apollonia Poilâne, Le Pain par Poilâne, Ed. Cherche-Midi, 2005
Victoire d’un vagabond, (coll.), Éd. Loisirs Nautiques, 2003
Denis Lefèvre, Les Combats d’Emmaüs, Ed. du Cherche-midi, 1999 

Interviews :
La Farce des Hommes-Foudre : de la photo au dessin,
L'œil de la Photographie, Paris, France, 2018
Rencontre avec l'auteur de Fleur de Pâques, Edilivre, Paris, France, 2017
Caritas Internationalis mobilisée pour les réfugiés, Radio Vatican, Rome, Italie, 2015 
Journalistes en banlieue : il faut savoir corriger le tir, AFP : Making Of, Paris, France, 2015
Iraqi refugees in Middle-East, L'oeil de la photographie, Paris, France, 2012
Photographe des Droits Humains et de l'Exil, La Banque Mondiale, Washington, Etats-Unis, 2011
International Photojournalist and Humanitarian Documentary Photographer, FreePhotoCourse, New York, Etats-Unis, 2011
Le Webdocumentaire, l’avenir du photojournalisme ?, Swissinfo, Genève, Suisse, 2010
Emmaüs à travers le monde avec le collectif photo Through The Eye, Chasseurs d'Images, n°222,  pp.122-131, France, 2000

What's in the bag ?
Je découvre la visée télémétrique et la simplicité du Leica M en 1991 avec entre les mains le Leica M3 ayant appartenu à Ralph Gibson. En 1993, j'acheterai mon premier M3 et dès lors je resterai fidèle à la visée télémetrique jusqu'à travailler avec le M9 et son merveilleux capteur Kodak CCD qui rappelle la photographie argentique. Pour mon travail argentique, j'ai conservé un Leica M2 de 1961 que je charge en TriX que je tire sur un Focomat 1c de la même époque. En télémétrique mon couple d'objectifs de prédilection a longtemps été le 21 et le 50 même si aujourd'hui je lui préfère le couple 50mm et 28mm.
Je suis passé au numérique fin 2003 avec le Canon EOS 1D en evoluant jusqu'au 1DX aujourd'hui (il a fallu attendre fin 2009 pour que Leica sorte le M9 !). En reflex, j'ai toujours privilégié les focales fixes et lumineuses (1.4/24, 1.4/50, 2/135, 2.8/200 et 2.8/400).

    Check-list pour les reportages à l'étranger : 
c'est mon équipement de base (après expérimentation dans 50 pays).
Cette configuration peut varier selon les destinations et les commandes mais je finis toujours par revenir à ces fondamentaux.
Règle numéro 1 : jamais plus de materiel que je ne puisse porter pour grimper dans un petit avion, un hélico ou un 4x4 !
Règle numéro 2 : des chaussures confortables et à toute épreuve !
Règle numéro 3 : "Few but good" : un 28mm, un 50mm, un 135mm,
un boitier par focale (ça évite de changer les objectifs et de se retrouver avec de la poussière sur le capteur !)
Et si besoin un doubleur et un 400mm (qui reste le plus souvent à l'hôtel ! Mais au cas où...)
Enfin, important : un carnet et un bon roman...

* * *




Top