SOUTH AFRICA : COMMANDEZ VOTRE EXEMPLAIRE AVANT LE 14 DECEMBRE (45€ au lieu de 60€) BLOG : UNE PHOTO, UNE HISTOIRE

CORONA A TRIBORD
(CUTTY SARK 2e Episode)





(Danemark, 2001)  
Le Cuauthemoc, trois mâts de la Marine militaire Mexicaine, tangue fortement. Les matelots chutent sur le pont, d'autres sont arnachés dans les mâts.
Les voiles sont gonflées à bloc et le voilier de 90 mètres fend la houle à toute vitesse, le vent est de force 7 me dit-on.
Je suis en reportage pour le magazine VSD. Pendant trois semaines je suis la course de voiliers Cutty Sark Tall Ship Race qui rassemblent les vieux gréments du monde entier.
J'ai réussi à me faire inviter à bord de ce navire militaire mexicain qui compte un équipage de 300 personnes.
La course n'en est pas vraiment une, l'objectif du rassemblement est de promouvoir la culture de chaque pays dont le bateau est l'ambassadeur.
J'ai bien manqué d'être accepté à bord du navire Russe le Sedov, mais il m'était demandé d'épelucher les patates tous les jours, 
je suis bien mieux à la table du Commandant à déguster la cuisine mexicaine en plein coeur des fjords Norvégiens. 

La course est partie du port d'Anvers en Belgique, nous sommes grimpés jusque dans les Fjords de Norvège et nous mettons à présent le cap sur le Danemark pour l'arrivée.
Et justement, la ligne d'arrivée, marquée par deux navires militaires Danois, le Cuauthemoc est bien en passe de la franchir avec une météo dont on n'osait plus rêver.
Effectivement, depuis trois semaines, on a eu pétole sur fond de ciel bleu ! On pourrait à priori penser que ça fait de belles photos, mais non, même pas.
Alors qu'aujourd'hui la lumière est fantastique, le ciel est sombre, la mer est démontée et les voiles des navires sont gonflés de vent.



J'ai du mal à tenir debout sur le pont, je m'approche du Commandant en étant quasiment à quatre pattes.
Lui est debout, les deux jambes en compas sur le pont, il affronte fièrement les éléments.
Une fois à ses côtés, j'ose une question : "Dites-moi Commandant, je suis très étonné qu'un pareil navire tienne aussi mal la mer, ça bouge beaucoup quand même !"
Et là, le Capitaine Alfredo L. Ortega Jaramillo me fait une réponse magnifique et mémorable :
"Nous avons un stock important de Corona pleines à Tribord et le même stock de Corona vides à Babord, mais on va régler ça dès l'arrivée !"
(La bière Mexicaine Corona est le sponsor principal du Cuauthemoc pour cette aventure)
Quelle plus belle réponse pouvait bien faire le Commandant de ce vaisseau dans la tempête à une question pareille venant d'un marin d'eau douce de 27 ans ?

***
 

Top